vendredi 3 avril 2009

Mémoire allusive

Terre des ancêtres
Pour noyer le papier
Dans un sanglot dormant


Le corps comme trace d’une présence
L’empreinte d’un espace partagé
Le non-dit d’une conversation inventée


Revêtir le temps qui passe
Battre la mesure sans l’écrire
Concerto pour une gouache anticipée


Que respire le sable
Pour ensevelir nos absence ?


Peut-être un roman
Ou bien une page
En pétale de chair.


Merci à Vera et Catherine qui ont posés pour nous aux ateliers de modèles vivant en duo de l'espace Ars Longa.

4 commentaires:

Encre a dit…

wOW! Superbe effet, le noir et le blanc sur ce papier de couleur!!

Autant j'aime les palettes inusités que tu utilises ces temps-ci, autant j'aime ce noir et blanc sur du bistre qui permet d'apprécier pleinement le dessin.

Em Kâ Bé a dit…

J'entérine ça. Je suis subjugué par ces dessins aux traits fins sur papier brun, avec les touches de blanc. Très beau. Je vais t'en acheter un.

Adeline Lamarre a dit…

Merci Encre,

C'est du papier kraft. J'avoue que cette séance de modèle était particulièrement inspirante, j'ai gardé les coordonées des modèles et j'aimerais bien les rappeler.

En Ka Bé...

Je vais venir à Québec pour le salon du livre. Je n'ai pas encore mon horaire de dédicaces mais je vous en ferai part dès que je l'aurai. Si tu veux, j'emmène mes dessins.

Em Kâ Bé a dit…

Adeline, tu me les amèneras lors des Publications parallèles! Je n'avais pas vu ta réponse... Tu me diras quand tu y seras précisément, pour plus de sûreté.