lundi 16 février 2009

Destination

Quand la nuit ils m’éveillent
Par le fracas des étoiles
Pleures et merveilles
S’écoule comme le sang d’une plaie



J’aurai tout donné jusqu’ici
Dans l’espoir de trouver
J’aurai surtout voulu durer
Ou au moins survivre

Mais la route est longue
Et le but est distant
Certes il est.

4 commentaires:

Arkvaender a dit…

TRÈS beau !!! Que de détails... ce que je préfère c'est tout de même le personnage central. :)

Adeline Lamarre a dit…

Merci Arka....
Le personnage, c'est peut-être moi, peut-être pas. C'est une façon de voir les chose. Parfois je me sens une peu comme ça. J'ai l'impression de tout sacrifier pour le dessin et de donner des coups d'épée dans l'eau tant le public est indifférent à l'art... et tant les autres artistes peuvent êtres méchants. J'en connais qui nient la souffrance mais il y a de la beauté dans la douleur. Comment pourrais-je réconforter quelqu'un si je refuse de voir sa douleur? Si j'étais malade, vraiment très malade et isolée dans ma souffrance, je serais heureuse de voir un tel dessin. J'aurais le sentiment que quelqu'un m'a comprise, que je ne suis pas seule.
C'est aussi pour ça que je fais de tels dessins morbides.
Parfois les gens s'étonnent que quelqu'un comme moi fasse si rarement des cauchemares. Je n'ai pas besoin de les faire puisque les voici, ils sont là.

romano a dit…

Voilà encore une atmosphère que j'adore ! Le tout forme un très bel ensemble, et les personnages encapuchonnés qui resserrent leur étau autour de cette pauvre femme aux abois sont super flippants !
Bravo Adeline !

Adeline Lamarre a dit…

Merci Romano.
J'avoue que dans le style d'ambiance gothique un peu morbide et étouffant... on aime ça ;-)