jeudi 17 septembre 2009

L’œuvre de beauté





Voici deux planches d’une BD que j’ai envoyée à Front froid mais qui n’a pas été choisie. Et on ne sait même pas pourquoi.  

6 commentaires:

Joel Sim a dit…

j'aime bien ces deux planches!

Bruno a dit…

Wow, moi j'adore ce truc! C'est tellement une belle bd en deux planches. Je pense que tu devrais demander a ton chum d'en imprimer plusieurs, de les pliers en quatre et de les disposers un peu partout dans la ville ou tu habite.

- Eric Thehalfabee

Bruno a dit…

j'ai oublier de dire qu'il faudrait que ca soit un seul papier imprimer recto-verso!

Je vais profiter de ce nouveau commentaire pour te donner des idees de place ou tu pourrais en laisser:

Le metro, La bus, Les banc dans les parc, Un resto, Un cafe, Le trottoir, Windshield d'un char, Avec les courges dans une epicerie...

Adeline Lamarre a dit…

J'offre cette BD à qui voudra bien la publier. Joel? Horrifique? Détritus? ...Autre?
Je la donne au premier qui la demande, et pis pour pas une cenne "What a deal!!!"
Elle compte 12 planches en tout mais ça va me prendre un certain temps pour la terminer car ma priorité c'est Chimeris.

Baron bleu-obscur a dit…

J'ai moi aussi participé pour une première fois à la sélection pour publication dans Front froid, sans succès !

;0)

Je partage ton sentiment de frustration quand à l'absence de commentaires de la part des responsables sur nos oeuvres respectives. Mais il faut prendre en compte que ce n'était pas dans les règlements et que les responsables sont sans doute des bénévoles qui n'ont pas vraiment le temps de le faire... Mais c'est vrai que c'est frustrant pour les participants !

Je ne sais pas si je participerai de nouveau l'an prochain...

J'aime beaucoup l'image où ton héroïne enlève son bandeau pour laisser voir ses yeux crevés, c'est très frappant et très réussi dans la narration de l'histoire !

Marc

Adeline Lamarre a dit…

Merci Marc. Oui, tu as raison, j'étais frustrée de ne pas être choisie. Mais même en ayant laissé refroidir le plat quelque temps, je trouve toujours que les jury auraient dû nous donner les raisons de leur préférences. Ce n'est pas la première fois que je participe à un concours. Et quand on demande autant de travail aux gens, on leur montre davantage de considération (du moins si on veut ravoir des artistes de qualité l'an prochain). Et c'est ABSOLUMENT certain que je ne participerai plus jamais à leurs appels de dossier. Je ne dois pas être la seule.
C'est vraiment le signe comme quoi il manque d'éditeurs de BD (et d'éditeurs tout court) au Québec. Et au lieu d'être tous solidaires, les gens se regroupent en clans dans lesquels il n'y a aucun mélange.
En t.k., il semblerait que je sois dû pour demeurer indépendante, ce qui n'est pas si mal. Ça me permet de clamer mes opinions.

Sauf que... un petit coup de pouce sur la publication est toujours apprécié, on se lasse de tout faire soi-même. Alors, cette BD, je l'ai offerte gratuitement à Horrifique, et je vais la publier ici plus tard. Mais elle sera un peu différente.

Et ensuite, je vais probablement l'imprimer en petit et la disséminer ça et là, comme disait Bruno. Et surtout avec les courges, ça c'est promit.

Cette BD est un message d'espoir et de renaissance. Je désir la faire partager et j'espère qu'elle touchera les gens.