mercredi 17 décembre 2008

Belle aux corbaks

Qu’est-ce qui fait que l’attente s’allonge?


-Que voyez-vous lorsque vos paupières sont closes?
-Je ne vois rien.
-Allons, faites un effort.
-Non, je ne vois vraiment que le noir.
-Et ce noir, de quelle couleur est-il?
-….
-Vous n’avez pas de chance.
-Et vous, que voyez-vous?
-Moi? Je vous vois, vous.
-Alors qui suis-je?
-Je ne sais pas, mais vous avez mon visage.
-Ah oui?
-Oui, mon visage, celui que je recherche partout.

3 commentaires:

guy a dit…

Elle n'a pas de pupilles!

Encre a dit…

Superbes ces oiseaux, j'aime la façon dont tu les dessines (je me souviens d'un autre dessin d'oiseaux que tu avais publié et qui m'avait tout autant fascinée). Celui de gauche est en train de se mourir d'amour, il vient de trouver son visage dans les yeux de l'autre, celui qui ne voit pas grand chose ;-) J'aime beaucoup le texte.

Adeline Lamarre a dit…

Guy...
Non, en effet.
Je me demandais si j'allais lui faire les yeux ouverts ou fermés. Finalement, je les ai laissés comme ça. Ils sont fermés, mais ils regardent quand même.

Encre...
Oui, et comme le corbeau ne voit rien, il ne peut pas aimer.
Aveugle est celui qui ne veut pas voir mais...
Aveugle et aussi celui qui prétend TOUT voir.