lundi 21 juillet 2008

Koi-Nishiki

Euh... des carpes.


J'aime bien dessiner les poissons, c'est très zen.
Ils se promènent alors forcément, c'est assez difficile d'en suivre un seul des yeux.
Et ils sont tous différents.
Je m'amusais à leur donner des noms et une personnalité.
C'est fascinant cette propension à projeter notre humanité sur les êtres qui nous entourent.
Quand à savoir si ça nous aide vraiment à mieux comprendre leur mode de vie...

Je me demande comment les animaux perçoivent qu'on les observe.
On peut difficilement dire: "je vais aller observer les humains" aussi facilement qu'on exprime: "Je vais aller observer les poissons."
Quand je regarde un homme, je vois un homme en particulier. Quand j’aperçois un poisson, est-ce que je discerne "le poisson générique" ou alors, "ce poisson-là en particulier"?
Et de toute façon, quelle importance?

1 commentaire:

guy a dit…

C'est très réussi en tout cas ça paraît que tu aimes dessiner les poissons.