vendredi 21 novembre 2008

Dernier jour

Parce qu’il faut bien revenir…. Ne serait-ce que pour vous parler de mon voyage durant des semaines.
Je croyais m’être gardé une dernière et ultime pose sur mon appareil photo. Mais quand j’ai cadré face à la mer, qui était tellement superbe ce jour-là, je me suis aperçu que j’étais au bout du rouleau.
Mais je n’ai pas pleuré trop longtemps avant de sortir mon carnet d’esquisse.

J’ai vu les goélands nageant à la surface des vagues. À chaque lame un peu plus grosse, qui menaçait de les ensevelir, ils s’élevaient doucement dans les airs pour la chevaucher.
J’ai tenté de captiver ce moment.


Mais les couleurs manquaient trop dramatiquement à ce témoignage. J’ai finalement sortit mon aquarelle de voyage, que jusque là j’avais traîné pour rien, dans le but de compléter ma vision. C’est sans prétentions, à la bonne franquette et les doigts gelés que j’ai barbouillé ces quelques traits de bleu. Délire d’un petit pinceau nostalgique. C’est déjà terminé?

Non, il reste les souvenirs.
Je dois faire un rapport de séjour pour l’OFQJ. Je vais éditer un petit volume avec mes esquisses et les textes que vous lisez depuis quelque temps. C’était d’ailleurs le but de l’exercice.

7 commentaires:

guy a dit…

Je comprends ton trouble! J'arrive d'un congrès de pharmacologie à Atlanta et ça peut être long ces voyages d'affaire!!

Em Kâ Bé a dit…

Excellent idée que de te servir du dessin en guise de rapport.
J'aime bien ton rendu des goéland qui s'élève au-dessus des vagues. C'est la corde à danser des enfants vaguement transposée tel un jeu que se font les oiseaux.

Arkvaender a dit…

moi qui ai grandi devant la mer, je peux te dire que tu as vraiment bien rendu les vagues!

Encre a dit…

Adeline, tes croquis sont superbes! Cette vague sur laquelle les goélans se posent!... Ton petit pinceau aussi délire magnifiquement bien .

Mais c'est vaiment le coup de crayon énergique du premier et la belle structure de cette vague qui me fascine! Si tu avais pu la prendre, cette photo et que tu avais tout de même fait le croquis, je me demande s'il aurait été aussi fort.

romano a dit…

Très beau croquis de ces vagues roulant sous les oiseaux agiles ! Et même sans couleurs, c'est beau. Merci pour les embruns, Adeline !

Amergyn a dit…

Oui,j'aime beaucoup ta mer et tes vagues aussi. Avec les oiseaux marins, ça me rappelle ce que j'ai eu la chance de voir cet automne sur l'île Verte et en Gaspésie.De ce côté-ci de l'océan c'est merveilleux aussi !

Adeline Lamarre a dit…

Guy.
Ce qui est le plus long je trouve, c'est le retour... le retour à soi quand on est de retour chez soi.

Em Kâ Bé.
Oui oui, c'est ça, c'est exactement ce que j'y ai vu. Je ne sais pas, mais peut-être qu'ils s'amusaient aussi, dans le fond.

Arka.
Ouh!
Chanceux va... moi aussi je voudrais. Vive la Gaspésie!
merci

Encre.
C'est tellement difficile de prendre des photos de vagues anyway. Faut avoir le bon timing au dizième de seconde.
J'ai essayé, j'ai raté.
J'étais bien heureuse de pouvoir avoir le cahier d'esquisse pour ça. C'était vraiment pas facile à faire par contre, tout un défi. Il y a une belle place dans le livre pour ce dessin, la page centrale au complet.

Romano.
C'est un dernier souvenir de voyage assez puissant pour moi. Je suis contente que vous sembliez bien aimer cette image.

Amergyn.
Ah oui, la Gaspésie, c'est vraiment très beau. J'y suis allé moi aussi l'été passé et j'y retourne l'an prochain c'est certain. Je ne connais pas l'île Verte. C'est l'île Bonaventure que j'aimerais bien voir.
Ça fait un bout de temps que je me donne comme défi de représenter l'eau avec mon stylo.
Je suis pas mal contente de voir que mes effort portent fruits ;-)