mercredi 21 janvier 2009

Écoutes tomber la neige!

De l’aube au crépuscule
Sondez le pouvoir d’une bulle
Qu’elle résolve l’iniquité de l’âme seule.



Je suis allé prendre un café ce matin.
Quand la neige semble tomber du sol jusqu’au ciel.
Il fait si froid que mes paupières sont scellées de givre.



Je me chauffe à cette vapeur amer,
Relent de chlore à piscine au fond de la gorge,
Et mes cheveux qui ne sèchent pas.



Des fois, j’ai les yeux qui fourchent,
Je sais que mon nez est toujours là,
Et je vois double.



Je te sais femme d’un côté,
Homme de l’autre,
Et moi au centre.


Grand merci à Maryline et Martin qui ont posés pour nous aux ateliers de modèle vivant en duo de l'espace Ars Longa en novembre dernier. Et ça continue toujours cet hiver, voyez le flyer ici.

4 commentaires:

Encre a dit…

Incroyable que tu parviennes à réaliser ça en si peu de temps! Mais c'est sans doute ce qui donne spontanéité et fraîcheur au dessin. Je me redis (vieille sénile), mais c'est superbe. Merci pour le texte qui accompagne à chaque fois les dessins :-))

Adeline Lamarre a dit…

Merci Encre.
Ça faisait quelques séances déjà que j'utilisais la plume, je commençais à avoir le tour. J'aime bien changer de technique de temps en temps, ça donne de la fraîcheur. Et je dessine assez petit, sinon je n'aurais jamais le temps d'en faire autant. C'est aussi bien plus facile à placer dans l'espace.

Encre a dit…

J'ai vu qu'il y avait des séances de pose dans ma région. Je vais peut-être m'inscrire.

Adeline Lamarre a dit…

Ah oui, je te le conseille vivement. Moi je suis accroc ;-)
C'est un peu intimidant les premières fois, mais pas pour les raisons qu'on croit. On se dit que si la (ou le) modèle prend la peine de se désabiller devant nous et de tenir des poses qui le font peut-être souffrir des fois, on voudrait au moins que ça vaille la peine. Alors on essaye de dessiner du mieux qu'on peut. Et on est déçu du résultat alors on ose plus regarder le modèle dans les yeux ... et puis zut. Et le modèle, lui, se dit:"il faut que je leur fasse des poses inspirantes, ils me paient pour ça."
À la pause, on regarde les dessins des autres artistes, et on se rend compte que tout le monde pense la même chose que nous, même les meilleurs. Et à la fin, le modèle trouve qu'on a tellement fait des beaux dessins, qu'il ose à peine nous en demander.
Alors tu vois, ce n'est que de la générosité des deux côtés. Le corps humain est une merveille de beauté peu importe sa forme.
Tu verras, c'est génial!