lundi 1 septembre 2008

Brioche par procuration

Un signe des temps.
Je suis un produit de la société moderne.

Nous avons tellement modifié notre environnement que notre organisme ne sait même plus le reconnaître.

Gabarit de jungle urbaine :
Une rue,
Une rangée d’automobile,
Un trottoir,
Une rangée de fils électriques,
Une rangée d’arbres,
Une rangée d’immeubles…

Hum… la nature est diantrement mieux cultivée.

La maladie cœliaque serait causée par quelque chose que je ne comprends pas vraiment. J'aimerais bien lire un article sur le sujet qui, pour une fois, ne dira pas complètement le contraire de ce que j'avais lu avant.

Les pâtisseries sans gluten, c’est n’importe quoi. Ceux qui les ont fait n’ont certainement pas dû y goûter, ou alors ils y réfléchiraient deux fois avant de nous faire payer 4 fois le prix d’un pain ordinaire pour un minable 12 tranches de sans gluten.
Et d’ailleurs, comble de l’insulte, la nourriture sans gluten est très souvent passée date depuis des mois sur les rayons de l’épicerie.
L’autre fois, on a acheté des croquettes de poisson passés date depuis … un an.
Non, je n’ai pas été malade, et la poubelle non plus.

Il y a du gluten partout : pain, nouilles, sauces, soupes, charcuteries, plats préparés, goberge, sauce soya, ketchup, bière, vodka, boulettes de viandes … enfin bref, au moins 90% de toute épicerie normale.

Mon secret?
J’ai appris à faire la cuisine… et à lire les étiquettes.






La maladie cœliaque, c'est dull.


Cette image se voulait illustrer une nouvelle du fanzine Horrifique : « Quand ça part en brioche » de Timothé Rey.

5 commentaires:

guy a dit…

Je connais pas cette maladie, je suis plutôt familier avec les brûlements d'estomac. :-)

Adeline Lamarre a dit…

Bah, ce n'est pas grand chose, l'intolérance au gluten. Disons plutôt que je suis pas mal chiâleuse.
Et ça ne me met pas à l'abris des brûlements d'estomac moi non-plus.
Ça aussi c'est vraiment dull ;-)

guy a dit…

Je bois souvent des tisanes citron + gingembre, ça aide à la digestion.

Timothée Rey a dit…

Waoh... C'est la nuit, je me promène à petits pas sur la toile, et je tombe sur ce très beau dessin (un lavis à l'encre, non ?) illustrant une de mes nouvelles.
La vie est pleine de surprises heureuses...
Merci, Adeline !

Timothée

Adeline Lamarre a dit…

Merci à toi Timothée.
En fait, l'image originale est en monochrome sépia. Mais c'est effectivement de l'encre.