jeudi 16 octobre 2008

Florès -5



Voici certainement la dernière planche de BD que j’aurai le temps de vous montrer avant de m’envoler pour Quai des bulles à St-Malo.
J’ai fais plein de petits dossiers pour des éditeurs.
Je suis pas mal fière de mon travail.
J’espère que je vais avoir des chances avec ça.

Des fois ça me rend vraiment triste de voir à quel point je suis rejet.
Est-ce que ce qui compte pour être bédéiste, ce n’est pas simplement d’en faire?
O.k., bon, je ne vis pas « directement » de ma bd. Mais je vis très bien de mon dessin et de ma peinture, je ne fais que cela de toutes mes journées… sans parler des soirées.

Vive les arts indépendants!!!
Nous aussi on a le droit de dire ce qu’on pense.

8 commentaires:

guy a dit…

J'oserais même dire que vous seuls avez le droit de dire ce que vous pensez.

Arkvaender a dit…

superbe planche

Encre a dit…

Le vent va tourner un jour, c'est sûr Adeline! Hisse la grand voile et bon départ pour St-Malo en emportant la chance dans tes bagages. On te dit "merde" et on attendra impatiemment de tes nouvelles ;-)

Adeline Lamarre a dit…

Ouf!
Chaos infernal!
Je suis comme une noeud de tension inextricable. Des fois je me dis que je n'ai pas le tempérament pour être artiste.
C'est un milieu tellement compétitif. On travaille si dur pour s'y trouver une place qu'ensuite on voit tout le monde comme une menace. Certain deviennent méchants et méprisants, ou froid et craintif.
Moi je deviens triste.
J'ai comme adage: ce sont les plus grands qui sont les plus humbles.
Je tâche de m'éloigner rapidement de ceux qui ne sont pas capable de partager ma joie quand enfin je remporte quelques succès. Et j'essais moi-même de partager celle des autres sans concevoir trop d'amertume et de regret.

Encre a dit…

Dernier paragraphe de ton commentaire : tu es vraiment spinoziste, toi! :-) (c'est mon idole ;-) )

guy a dit…

"Certain deviennent méchants et méprisants, ou froid et craintif. [...] Je tâche de m'éloigner rapidement de ceux qui ne sont pas capable de partager ma joie quand enfin je remporte quelques succès."

La plupart des gens sont comme ça. Une amie me disait récemment que c'est préférable de jouer au con et de cacher ses succès -- e.g. dans les milieux de travail --; beaucoup jouent la comédie, pas trop évolués, souvent dominés par des pulsions basiques. Il faut donc faire très attention et savoir à quoi s'en tenir avec l'animal humain. :-)

Adeline Lamarre a dit…

En fait, les problèmes commencent quand je sort de mon atelier ;-)

guy a dit…

Tu es si charmante ils craquent pour toi. ;-)